Bienvenue à la Demeure Numéro 5

Chambres d’hôtes à Cambrai

Un hôtel particulier en plein quartier historique

Notre demeure située au numéro 5 de la rue de l’Épée, adossée au Musée des Beaux-Arts de Cambrai, est un ancien hôtel particulier du début du XVIIIème siècle. Nous y avons créé, cette année, des chambres d’hôtes.
Elle est au cœur de ce quartier historique, dédale d’anciennes demeures ombragées, de places à l’esprit moyenâgeux, de ruelles pavées pleines de charme, se prêtant naturellement à la déambulation et à la découverte de Cambrai tantôt religieux, tantôt militaire ou vous offrant la possibilité de longer l’Escaut pour vous enfoncer en des îlots forestiers.

Un accueil cosy en toute simplicité

Amateurs d’histoire et de lieux authentiques, vous serez comblés par la diversité des visites qui s’offrent à vous .

Que ce soit pour un séjour touristique ou professionnel, d’un ou de plusieurs jours, la Demeure Numéro 5 saura vous héberger, vous faire vivre des moments d’exception dans un cadre authentique en toute simplicité.

Dans ce même esprit de simplicité, nous avons choisi « lad5.fr » comme adresse pour notre site internet.

Réserver en ligne

Nous vous garantissons le meilleur tarif sur notre site

Historique de la Demeure Numéro 5

La Rue de l’Épée, notre rue, est une des plus anciennes et typiques de Cambrai.
C’est vers 1300 que des documents évoquent la maison de Robert de L’Espée, Il est fort possible que ce Robert ait laissé son nom à la rue : rue de l’Épée.
Ces hôtels particuliers que l’on voit actuellement dans cette rue datent du XVIIe et XVIIIe siècles.

Les archives du Labo de Cambrai nous apprennent que notre « Demeure Numéro 5 » était la propriété de Charles de Héraugière, seigneur d’Awoingt. Le capitaine Charles de Héraugière se distingua notamment par la prise du port hollandais de Breda, occupé alors par les Espagnols, le 5 mars 1590.

Le 25 Janvier 1606 notre « Demeure Numéro 5 » devint la propriété de Jean Joffrin, il en hérita de Charles de Héraugière. Puis, après quelques successions, le 16 octobre 1706, l’héritier de Charles Chasse, vend à Nicolas François Labbé, avocat au Cateau Cambrésis, « une grande maison, une petite maison avec porte cochère et une brosserie ».
Monsieur Bruneau Felix receveur de l’hospice y fut propriétaire occupant au début du XIXe siècle. En 1857 le colonel Belmas, de la famille proche de l’évêque de Cambrai, y passa une retraite paisible. Viennent ensuite les familles Watremez, Toflin Watremez ; Monsieur et Madame Albert Marchand, vice-président de la société d’Émulation de Cambrai y vécurent de 1930 à 1976.
Après l’occupation par deux familles successives, nous avons acheté cette maison fin 2021.
Six mois de travaux et d’aménagements nous donnent la possibilité d’accueillir avec nos 3 chambres d’hôtes des professionnels en déplacement et des touristes venant du monde entier à la découverte des richesses du patrimoine local et du Cambrésis.